alignt. la Ville-ès-Macé

 

IFFENDIC

La Ville-ès-Macé

Le Champ des Grandes Tombes

 

             Après les Fossés, un autre alignement, hélas aujourd'hui détruit, confirme l'importance du site d'Iffendic à l'époque néolithique.

           Le "Champ des Grandes Tombes", c'est sous ce toponyme évocateur que le site est figuré sur le cadastre d'Iffendic. A l'orée sud-est du bois de Putenoë, près de la ferme de la Ville-ès-Macé, dans une parcelle au sud de Trémelin et située juste au nord des Grandes Tombes, des travaux agricoles de draînage visant à mettre en culture d'anciennes pâtures ont mis à jour, fin 2007, de nombreuses dalles de schiste. Certaines d'entre elles semblent former un alignement ressemblant à celui des Fossés tout proche. 

          Un des blocs, de forme trapézoïdale, dépasse les deux mètres cinquante de longueur pour une largeur de un mètre. Il a été relevé par le soc de la charrue et l'on peut apercevoir sa fosse dans le sol.

            La majorité des pierres mesure entre 0,70 m et 1 m, pour 0,10 m d'épaisseur.

            A une cinquantaine de mètres, photo ci-dessous, en limite de champ, dans le talus, de nombreux blocs ont été empilés lors de précédents labours.

               Retour sur le site janvier 2009 avec quelques membres du CERAPAR (Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes) afin de procéder à un enregistrement des cordonnées de l'endroit. A notre grande surprise, sous nos yeux, l'exploitant charge les dalles dans la pelle de son tracteur afin de les pousser au bord du talus. Nous discutons ensemble mais maïs oblige !...

 

               Trois mois plus tard, nous revenons dans les labours pour une rapide prospection, dans l'espoir de découvrir quelques petits mobiliers, mais nous ne pouvons que constater qu'avec la puissance des engins modernes et l'augmentation de la profondeur des socs, de nouvelles dalles de schiste ont été extraites du sol. Elles ont rejoint les précédentes dans le talus.

 

Les nouvelles dalles extraites sont visibles au fond

Certaines mesurent plus de deux mètres.

               Un rapide comptage permet de dire qu'il y en a maintenant en tout une centaine, réparties dans les deux talus. Nous sommes bien en présence ici d'un deuxième site des Fossés. Mais cette fois ci, de l'ancien alignement, il ne reste plus rien, sauf peut-être quelques dalles qui affleurent encore dans la prairie voisine, juste au sud.

              Dernière nouvelle, fin avril 2009, le tas s'est encore agrandi. Et en plus un deuxième empilement jouxte le premier.  

 

*          *

*

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site