le Pas de Saint-Martin

 LE MENHIR

DU PAS DE SAINT-MARTIN

 

          Sous l'eau de l'étang de Trémelin, dans la partie sud-ouest, par moins de deux mètres de fond, se trouve un menhir, couché au fond de l'anse qui porte le même nom. C'est la pierre Saint-Martin, également appelée pas Saint-Martin ou pas de Saint-Martin.

 

Trémelin, au fond, à droite, l'anse Saint-Martin

 

 

           Trémelin est, rappelons-le, un étang artificiel (voir la présentation) et le mégalithe ne fut recouvert par les eaux qu'à une période récente, lors de travaux d'aménagement destinés à élever le niveau des eaux. 

        Une tradition locale raconte qu'au IVème siècle, l'évêque Saint-Martin de Tours, de passage dans la région, posa le pied sur le monolythe, et que la trace de son pas s'y grava profondément, laissant dans les mémoires le souvenir du Saint : le pas de Saint-Martin.

reliquaire de Saint-Martin (musée du louvre)

        Beaucoup plus tard, les populations locales eurent besoin de créer une réserve d'eau pour le fonctionnement de la roue d'un moulin et le menhir disparut des regards, mais pas son souvenir : l'anse de Saint-Martin est toujours indiquée sur les cadastres communaux d'Iffendic.

            Il s'agit d'une pierre à bassin en quartzite d'environ deux mètres sur deux, dont la forme en auge, en son milieu, correspond à la forme du pied du saint : 7 cm de profondeur, 30 cm de long et 15 cm de large.

                                                 Saint-Martin de Tours partage son manteau avec un pauvre.

           La pierre Saint-Martin fut pendant longtemps un lieu de pèlerinage, sous forme de processions, depuis la chapelle Saint-Barthélémy située au sud de la forêt, route de Saint-Péran. On déposait sur la pierre, dans "le pas du Saint", divers objets pieux, croix, petits médaillons, ex-votos. Car Saint-Martin avait de nombreux pouvoirs. Outre qu'il protégeait les cultures contre la grèle, il était censé guérir les paralytiques et les possédés. Il faisait également parler les muets et calmait les animaux furieux...

        Lors du dernier curage de l'étang, il y a quelques années, le bloc fut aperçu, couché, à demi enfoncé dans la vase. Puis on remit l'étang en eau et notre pierre fut à nouveau recouverte. Alors, rendez-vous est pris pour un prochain nettoyage de Trémelin...

 

 

.          .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site