un gué mégalithique

PRES DES GÎTES,

UN GUE.

 

          Si nous prenons la direction du camping de Trémelin, une fois franchie la digue de l'étang, 100 m plus loin il faut suivre à gauche le petit chemin balisé "CRAPA VTT" qui descend vers la vallée. Pendant la descente qui mène à la vallée du ruisseau de Trémelin (attention, le sol est souvent très glissant), le gué apparaît à nos yeux, à demi caché entre les herbes et les ronces.

 

le gué apparaît entre les herbes

 

              Le sol environnant est marécageux et le passage est très boueux. Aussi depuis 2006, on lui préfère une petite passerelle en rondins qui a été aménagée juste à sa droite. Le gué enjambe le ruisseau de Trémelin, juste après sa sortie du trop-plein de la digue de l'étang, selon une orientation nord sud.

 

le passage est très boueux

 

              Le gué est composé de gros blocs de schiste rouge alignés à la suite les uns des autres, sur une longueur d'environ dix mètres. Seules les quelques pierres du milieu sont encore bien apparentes, lavées par l'eau du ruisseau en période de pluies. Les autres sont enfoncées dans le sol, car recouvertes par la terre provenant de l'érosion de la pente. On en aperçoit trois sur la photo suivante, au premier plan.

 

au premier plan, quelques blocs enfoncés dans le sol

 

les pierres du milieu sont dégagées car lavées par le ruisseau

 

vue inversée nord-sud

              Une cinquantaine de mètres plus au nord, le chemin butte sur le "mur" de la carrière, avant de la contourner. Il s'agit d'une excavation semi circulaire d'environ 10 m², creusée au bas d'une petite falaise de schiste rouge aujourd'hui prise dans le lierre et les racines des arbres. Et d'ailleurs, c'est peut-être la même carrière qui a permis la construction du grand gué mégalithique (lien page "grand gué").

 

le mur de la carrière, au milieu des ronces

 

 

 

 

*        *

*

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×