Un petit gué

UN PETIT GUE

AU SUD DE TREMELIN

 

            Nous sommes ici dans la partie sud de la forêt de Trémelin, connue sous le nom de Bois de Putenoë.

            Au milieu d'une zone marécageuse, dans des bas-fonds, coule le ruisseau de Putenoë qui alimente, un peu plus loin vers le sud, l'étang de Careil. Ce ruisseau est souvent à sec en été, les photos suivantes ont été prises au mois de janvier.

            Un petit gué mégalithique enjambe le ruisseau. L'ensemble des pierres s'allonge sur une longueur d'environ six mètres, alors que le cours d'eau n'a plus aujourd'hui qu'un mètre de largeur.

          Que dire de l'ancienneté de cet ensemble sinon que les pierres semblent très propres, ce qui laisserait à penser que le gué n'est pas très vieux (Moyen-Age?). Mais, d'un autre côté, la présence du cours d'eau a contribué à laisser les blocs dégagés hors de la terre. Dans ce cas, ce passage pourrait être plus ancien et nous serions alors sur l'assise d'un chemin protohistorique.

            Voici le gué en quelques photos. 

 

 

 

Vue est ouest du gué, à gauche deux gros blocs d'un mètre de long,

à droite 5 pierres plus petites, environ 50 cm.

A chaque extrémité, d'autres blocs semblent enterrés.

 

Accès au gué, orientation sud-nord.

 

Les cinq blocs plus petits, rive nord.

 

 

Vue d'ensemble du gué.

 

 

 

 

*          *

*

          Remontons quelques centaines de mètres plus haut vers le nord, dans le bois de la Roche Trébulente au nord. Là un affleurement rocheux pourrait correspondre à la carrière d'où ont été extraits les blocs du gué. La dernière des vues ci-après montre le plan de coupe ainsi que le trou formé par les blocs enlevés.

          Le terme de Putenoë viendrait du verbe latin putare signifiant émonder, élaguer, et du patois noa ou noé désignant un marécage, un lieu humide. En effet, jusqu'au siècle dernier, les charbonniers d'Iffendic eurent à couper les taillis entourant Trémelin, afin d'assurer la production du charbon de bois nécessaire à l'extraction du fer. Le bois de Putenoë fut un de leurs sites d'exploitation.

*          *

*

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×